« Foncez ! » Une mécanicienne encourage les femmes à s’intéresser aux métiers

2019-06-07 | Publications / Ressources

Bien que les femmes forment une part importante de la main-d’œuvre dans l’industrie légère au Canada depuis les années 1870[1] et qu’elles aient fourni une contribution exceptionnelle en temps de guerre, les métiers manuels sont toujours associés aux hommes. Caroline Hurtubise, la première femme à occuper un poste en mécanique d’entretien à la scierie de Timmins d’EACOM Timber Corporation, s’efforce de changer cette perception.

« J’ai toujours eu un intérêt pour la mécanique : j’aime démonter les choses, puis les réassembler. Je sentais que je pouvais ouvrir la voie pour d’autres femmes dans un milieu traditionnellement considéré masculin, malgré quelques défis », explique Caroline

Après ses études, elle a fait des stages à Ottawa auprès de plusieurs entreprises, dans des contextes industriels. Caroline a passé son examen pour le Sceau rouge (métiers spécialisés), puis elle a marqué l’histoire d’EACOM en devenant la première mécanicienne d’entretien à la scierie de Timmins.

« Quelle joie d’avoir Caroline dans notre équipe. Nous sommes sur le point de fêter le centième anniversaire de la scierie de Timmins, et l’embauche de notre première mécanicienne d’entretien, qui ne sera certainement pas la dernière, est une belle façon d’entamer nos cent prochaines années d’opération ! »

– Joël Cantin, surintendant général à la scierie d’EACOM à Timmins.

« L’équipe d’EACOM m’a enseigné les particularités de l’industrie forestière et me donne plein d’occasions d’apprendre de mes collègues et de relever des défis. Dans une journée type, je fais des vérifications de routine sur la machinerie avant le début de la production – pour m’assurer que tout est en ordre –, et ensuite j’ajuste la raboteuse pour qu’elle nous sorte des planches parfaites ! Dès que la ligne de production va bon train, je fais une tournée de la scierie en effectuant des inspections visuelles et je me lance sur mes commandes de travail. J’ai la chance de faire tour à tour de l’entretien préventif, des réparations et du dépannage. Mon travail est tout sauf répétitif : il y a toujours quelque chose de nouveau à faire! » explique Caroline.

Le 24 octobre, Caroline a donné une conférence au collège Northern, à South Porcupine (Ontario), où les métiers manuels étaient à l’honneur. Elle a parlé à 300 écolières des perspectives et des défis que présentent les métiers manuels pour les femmes. Tout en reconnaissant que le parcours des femmes est semé d’obstacles, elle parle avec passion de la chance qu’elle a de voir les résultats immédiats de son travail. Elle a donné le conseil suivant aux participantes :

« Regardez droit devant, suivez vos ambitions, et foncez! »

 

[1] Source : Alliance de la Fonction publique du Canada


RETOUR »