Halte au feu! – Les forestiers travaillent ensemble pour protéger Elk Lake

2019-06-07 | Publications / Ressources

L’année 2018 a apporté une quantité exceptionnelle d’incendies de forêt en Ontario. À la mi-août déjà, nous comptons plus de mille, soit le double du total de l’année 2017. Chargé de gérer les incendies dans la province, le ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) de l’Ontario a déployé des efforts considérables pour maîtriser la situation, et a demandé des renforts au secteur privé.

Les incendies de forêt sont souvent causés par un coup de foudre, ce qui est le cas de l’incendie North Bay 72, ou NOR72. Celui-ci s’est déclenché le 8 juillet dans le parc provincial Lady Evelyn‑Smoothwater, puis s’est propagé vers le nord-est pendant plusieurs jours. Il a atteint une superficie de 27 000 hectares et a rejeté une épaisse fumée sur la collectivité d’Elk Lake pendant plus d’une semaine, suscitant de vives préoccupations chez ses 500 habitants. L’incendie n’était qu’à 15 kilomètres des limites de la ville lorsque sa progression fût enfin interrompue par la pluie.

Étant donné les conditions météorologiques favorables, EACOM, le maire de James, Terry Fiset, et les membres de la Timiskaming Forest Alliance ont présenté conjointement au MRNF une offre d’assistance pour combattre l’incendie. Le groupe s’est joint à 300 garde‑feu pour aménager une tranchée pare‑feu de 10 mètres de large sur 28 kilomètres le long du flanc nord-ouest du NOR72. Le superviseur des opérations forestières d’EACOM, Jeremy Beach, coordonnait l’équipe des contracteurs locaux : Resources Tech Management inc., Timiskaming Timber inc., Wayne Lafrance Logging, W. Paiement & Sons, Rosko Forestry Operations, Demarell Forestry et SM Forestry Services.

 

« C’est la première fois que je fais un tel projet depuis que je suis chez EACOM, c’est assez inhabituel. Nous sommes très chanceux d’avoir des entrepreneurs qui étaient prêts à mettre leurs opérations en attente et à nous fournir l’équipement nécessaire ainsi que des opérateurs qualifiés. Notre équipe de 15 était dévouée, les trois groupes ont travaillé 12 heures par jour pendant 10 jours d’affilée pour empêcher que l’incendie se ravive. La pluie l’avait ralenti, mais ça couvait encore sous la surface, et risquait de reprendre à tout moment si les conditions sèches persistaient » – Jeremy Beach.

Les tranchées pare-feu sont des couloirs où l’on enlève toute végétation pour ne laisser que la terre, dans le but de réduire la quantité de matières combustibles qui permettraient à l’incendie de progresser. Elles fournissent aussi un accès pratique au personnel devant acheminer les lances à eau très près de l’incendie, le cas échéant. L’incendie est passé de « hors contrôle » à « contenu » le 8 août. Un incendie « contenu » ne risque pas de se propager au-delà de ses limites actuelles dans les conditions météorologiques prévues.

Chez EACOM, nous tirons une grande fierté collaborer et à intervenir rapidement en cas d’urgence. La saison des feux a été très occupée en Ontario cette année et nous sommes heureux d’aider le MRNF comme nous pouvons. Les efforts soutenus de Jeremy et son équipe ont contribué à stabiliser l’incendie et c’est grâce à eux que la communauté d’Elk Lake a pu sortir de l’incertitude et éviter la perspective d’une évacuation.


RETOUR »